En France, on estime que le nombre moyen d’entreprises qui évoluent dans le secteur de la PLV s’élève à 150 entreprises qui emploient environ 5000 salariés. Néanmoins, selon une étude de l’association POPAI France, menée sur 27 sociétés spécialisées dans la PLV, 75 % d’entre elles ont été impactées négativement par la crise du Covid-19.

Il y aura certainement une variation des chiffres sur l’année 2020, mais on peut s’attendre à une reprise, notamment avec la prise en compte par les fabricants et les distributeurs des enjeux commerciaux de la publicité sur le lieu de vente.

Les acteurs de la PLV en France se concentrent de plus en plus sur le « made in France » et les solutions respectueuses du développement durable en proposant de plus en plus des supports publicitaires écoresponsables.

Quelles sont les entreprises les plus demandeuses de PLV ?

En 2019, les cinq secteurs commerciaux les plus demandeurs qui consomment le plus de publicité sur le lieu de vente sont les suivants :

  • La santé (notamment la parapharmacie et l’optique)
  • Le secteur de la beauté et du bien-être (parfums, sois, hygiène, coiffure…)
  • Le secteur alimentaire
  • Le textile et l’habillement
  • Le secteur des services

Il est important de noter que plus de la moitié du chiffre d’affaires des entreprises spécialisées dans la PLV est réalisé. Uniquement avec les entreprises des trois premiers secteurs.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché de la PLV en 2021 ?

Il semblerait que le marché s’oriente vers un triple virage :

  • Un virage économique
  • Un virage écologique
  • Un virage numérique

Les entreprises qui évoluent dans le secteur de la PLV vont devoir surmonter l’impact causé par la crise sanitaire. En face d’elles, il y a des commerçants et des fabricants qui sont conscients que les consommateurs achètent de plus en plus en ligne. L’enjeu ici, c’est de réussir à attirer de nouveau le public dans les magasins.

La plupart des entreprises spécialisées dans la PLV vont devoir prendre un virage écologique et valoriser les supports écoresponsables. La plupart d’entre elles le font par conviction, mais il faut noter que la demande de la clientèle est très forte sur ce point. Il ne s’agit pas seulement d’une prise en compte écoresponsable, mais aussi d’une réflexion autour des exigences sociales.

Enfin, il va falloir faire face à une forte demande des fabricants et des distributeurs en matière de supports numériques de PLV et particulièrement ceux qui génèrent de l’interaction et qui utilisent l’expérience utilisateur pour croiser la PLV et la ILV.